A l'occasion du premier colloque Ice Memory à l’Unesco en 2017, les scientifiques internationaux ont décidé que les carottes patrimoines devront toutes être stockées sur une des bases antarctiques internationales et devront répondre à une charte Ice Memory. Ce sanctuaire sera ouvert à l’ensemble des équipes internationales.
L’Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV) et le Programme national italien de recherche en Antarctique (PNRA) travaillent à la réalisation d’une cave de stockage à la station franco-italienne Concordia qui sera placée sous la responsabilité conjointe de l’IPEV et du PNRA.

Un premier plan de la cave a été réalisé par l’IPEV.

Cave vue d'artiste

Malgré la complexité supplémentaire générée par le transport des carottes patrimoine vers l’Antarctique, ce choix stratégique est essentiel pour plusieurs raisons fondamentales :
  • Il permettra une préservation garantie des échantillons à long terme. En effet il s’agira d’un stockage 100 % "naturel" ne nécessitant pas de consommation d’énergie pour la production du froid. Les précieux échantillons seront ainsi conservés à l’abri de tout risque de rupture dans la production du froid (problème technique, crise économique, conflits, acte terroriste…).
  • Une gestion raisonnée de ces échantillons uniques, liée à la logistique antarctique contraignante empêchant un accès trop facile à la matière première ;
  • Un stockage sur une base et un territoire international, géré par un traité signé par les plus grandes nations, sur lequel les revendications territoriales sont gelées.
L'objectif est de pouvoir transporter et stocker les premières carottes Ice Memory en 2022-2023.
+ D'INFO
Concordia est située à 3 233 mètres d’altitude sur le haut plateau antarctique (à 1 100 km de la côte la plus proche et à 2 500 km du pôle Sud géographique). La température moyenne y est de - 54°C, descendant jusqu’à - 84°C en hiver. Malgré l’éloignement et l’isolement de ce site, la chaîne logistique existante et la grande stabilité de la température à 10 mètres de profondeur dans le névé (de l’ordre de - 54°C, obtenue naturellement tout au long de l’année), en font un lieu de stockage idéal des échantillons de glace pour la sauvegarde des archives du climat.